Sud-Kivu: l’arrêté du Gouverneur et la lettre du ministre provincial créent une confusion à la sous-division de EPST Walungu 2

Partager :

Sud-Kivu: l’arrêté du Gouverneur et la lettre du ministre provincial créent une confusion à la sous-division de EPST Walungu 2

L‘arrêté du Gouverneur du Sud-Kivu, demandant que les enseignants soient payés avec 65% du montant perçu auprès des élèves, et la lettre du ministre provincial de l’EPST leur attribuant 80%; à la base d’une confusion, dans le sous-division de Walungu.Ces derniers pensent que les chefs établissements de la sous division de l’EPST Walungu 2 foulent aux pieds les mesures portant gratuité de l’enseignement.

C’est ce qu’on peut lire dans une correspondance du 15 mars 2021, de la synergie des syndicats des enseignants de la sous division de l’EPST Walungu 2, adressée au responsable de cette entité éducative et dont magzote.com s’est procurée une copie.Dans ce document signé par Jack Bahinyuza du Synecat, Patient Rhulinabirhu du Syeco et Mugisho Nkongolo du Synep; les professionnels de la craie disent que les chefs d’établissements ne leur donnent pas le 80% du montant perçu auprès des élèves; comme le stipule la lettre de la ministre provinciale, de payer la moitié des frais pour leurs enfants scolarisés dans écoles publiques; et 10% aux gestionnaires qui à leur tour payent les enseignants; Nouvelles Unités,Les enseignants accusent également le service de contrôle et de paie des enseignants (Secope/Nyangezi); d’être partial et discriminatoire dans le recensement des enseignants, de maintenir les éléments fictifs au détriment de ceux qui prestent.Ils sollicitent l’implication du sous directeur provincial et de l’inspecteur chef de pool Walungu 2; pour faire respecter les décisions des autorités provinciales.

Contacté par mangzote.com, Élisée Cilambiza porte parole des chefs d’établissements de la sous division de l’EPST Walungu 2 est resté claire dans ses paroles.« Nous respectons les instructions hiérarchiques. Nous ne savons pas si la lettre du ministre peut abroger l’arrêté du gouverneur. Si c’est le cas, ok, mais je ne pense pas ! Encore que nous ne disposons ni la lettre du ministre envoyée aux gestionnaires ni celle des enseignants. Nous agirons quand nous serons saisi.Dans son arrêté N°20/078/GP/SK du 05 Novembre 2020 le Gouverneur de province Theo Ngwabidje Kasi avait fixé des frais à payer dans des écoles publiques et privées agrées au Sud-KivuLes enseignants avaient droit à 65% des frais perçus, 25% au fonctionnement et 10% aux gestionnaires. Une contradiction s’est observée dans la lettre du 09 Décembre 2020 signée par la ministre provinciale de l’ EPST et transmise aux gestionnaires d’ écoles.La responsable de l’éducation en province avait attribué aux enseignants 80% des frais perçus auprès des élèves, 10% aux gestionnaires et 10% pour le fonctionnement de l’école. Julien Bahindwa / KING OSADO

Sud Kivu: manque du courant à l’istm Bukavu, les étudiants dans la rue

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Bukavu : plus de 20 femmes vulnérables formées en coupe et couture

L’Association pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin (APEFE) a bouclé, mercredi 25 janvier, la formation …

Programme présidentiel de 145 territoires: une école de six salles de classe surfacturée à 400 000 USD au lieu de 130 000 USD coût initial, au total les marchés font perdre au pays 334,4 millions USD (Rapport)

Le centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), a rendu public ce …

Bukavu : environ 54 décès dus à plus de 240 accidents de route en 2022 (PCR)

Environ 54 personnes ont péri à la suite de plus de 240 accidents de route …

Bukavu : 5 cas de lynchage enregistrés en 2 semaines

La société civile de la commune d’Ibanda se dit inquiète face à la recrudescence des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *