RDC: J.M Kabund débarqué du vol ce jeudi 27 janvier à Kinshasa

Partager :

Alors qu’il voulait prendre part à bord d’un régulier Kenya Airways, le président ad intérim et vice président de l’Assemblée nationale Jean-Marc kabund a été bloqué au bas de l’avion par les services de cette société d’aviation ce jeudi 27 janvier à Kinshasa. Bien qu’y a aucune interdiction de quitter le pays pour Kabund, certains analystes pensent que, l’actuel « mal aimé du parti au pouvoir » aurait des comptes à rendre avec son parti politique.

Près de deux semaines déjà depuis qu’un malaise s’observe au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), causé par l’arrogance de Jean-Marc kabund, autrement dit « 520 Giga » vis-à-vis de la Garde républicaine, une institution militaire attachée à la présidence de la République pour la sécurité du chef de l’État et sa famille biologique. Source : challengeinfo.net

LIRE AUSSI :Un avocat de la CPI sur la RDC: la démocratie a cédé le pas à la voyoucratie

Lire Aussi:  Idjwi: Bloom Baby x King Gentleman et R-Jays lancent une nouvelle chanson

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Butembo : lâché par le député national Bindule Mitono, Vital Kamerhe humilié par la Lucha

Butembo : lâché par le député national Bindule Mitono, Vital Kamerhe humilié par la Lucha

Martin Fayulu sur la loi Tshiani »de père et de mère : »pour moi, c’est une totale distraction

Martin Fayulu sur la loi Tshiani »de père et de mère : »pour moi, c’est une totale distraction

Insécurité dans l’Est : « Le Kenya ne va pas s’engager dans des jeux de blâme et de désignation de coupables » (William Ruto )

Insécurité dans l’Est : « Le Kenya ne va pas s’engager dans des jeux de blâme et de désignation de coupables » (William Ruto )

RDC : Félix Tshisekedi affirme que les opposants ont peur des élections car ils savent qu’il sera réélu grâce à « ses nombreuses réalisations »

RDC : Félix Tshisekedi affirme que les opposants ont peur des élections car ils savent qu'il sera réélu grâce à « ses nombreuses réalisations »