Ukraine/ Emmanuel Macron humilié par une journaliste russe: ce qu’elle lui a dit

Partager :

Emmanuel Macron avait demandé devant les caméras françaises d’accueillir la journaliste russe qui était apparue à la télévision avec une pancarte anti-guerre. Il se proposait même de lui offrir une protection consulaire en France. Mais celle que l’occident présente comme une héroïne n’est pas tombée dans le panneau communicationnel du président Macron, en campagne…

La journaliste russe Marina Ovsiannikova ne veut pas venir en France ou dans n’importe quel pays européen. Elle ne se sent pas aussi menacée pour quitter son pays. Elle le fait savoir à Emmanuel Macron qui avait sauté rapidement sur son affaire pour se faire passer pour un humaniste endurci. La journaliste qui vit avec sa famille à Moscou pense que sa place est en Russie. Elle veut mener son combat de l’intérieur.

« Je ne veux pas quitter notre pays. Je suis patriote, mon fils l’est encore plus. Nous ne voulons en aucun cas partir, nous ne voulons aller nulle part », a-t-elle déclaré dans une interview du magazine allemand Der Spiegel. Emmanuel Macron s’était dit prêt mardi à offrir « une protection consulaire » à Marina Ovsiannikova, soit à l’ambassade, soit en lui accordant l’asile. La tentative de récupération de Macron s’effondre avec ces propos.

La journaliste de 43 ans était apparue de façon impromptue lors d’un journal télévisée et avait affiché ses idées contre l’offensive russe en Ukraine. Mais, après avoir été arrêtée, elle a été condamnée dans la foulée à une simple amende et laissée libre. Cependant, elle risque encore des poursuites pénales passibles de lourdes peines de prison, selon une récente loi réprimant toute « fausse information » sur l’armée russe. Macron doit se sentir humilié et honteux.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

« Il est urgent que la RDC se ressaisisse » — La Libre Afrique

La ministre belge des Affaires étrangères a souligné les difficultés qui se dressaient pour l’organisation …

Tirs contre un hélicoptère de l’ONU en RDC: un mort et un blessé grave

Un Casque bleu sud-africain a été tué et un autre grièvement blessé dimanche lors de …

Processus de paix au Nord-Kivu: le gouvernement insiste sur le respect des recommandations de Luanda

Le gouvernement congolais a insisté, dimanche 5 février, sur le respect des recommandations du sommet …

RDC : les sociétés ARESA et YETU remportent le marché pour l’acquisition des bateaux de pêche ( Adrien Bokele)

Dans un communiqué officiel rendu public le samedi 04 février 2023, le ministère de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *