Goma : manifestation de colère pour dire non à la loi sur la « congolité »

Partager :

Les jeunes et habitants du quartier Mabanga-nord ont manifesté dans les rues de Goma (Nord-Kivu) dans la matinée de ce mercredi 4 mai 2022 pour dire non à la loi sur la « congolité ».

L’un des manifestants qui s’est confié à la presse dit manifester pour l’intérêt de la République démocratique du Congo. Une manière aussi d’alerter l’opinion internationale, les autorités congolaises et les institutions de la république par rapport à la loi sur la « congolité » qu’il qualifie de discriminatoire.

« C’est par l’amour de notre nation que nous sommes là. Nous venons pour exprimer notre ras-le-bol vis à vis de tout ce qui est en train de se passer en République démocratique du Congo. Nous sommes en train de nous opposer farouchement à cette loi car notre constitution est claire à ce sujet. Tout congolais d’origine doit participer aux élections », a-t-il déclaré.

Lire Aussi:  RDC: vers l'éruption du Volcan Nyiragongo?

Les manifestants demandent aux parlementaires à ne pas voter cette loi de la « congolité » et mettent en garde ceux qui voteront ladite loi.

« Nous sommes capables de tout. Et nous allons nous prendre en charge. Ils sont entrain de vouloir la balkanisation à partir de cette loi », déplorent les manifestants

Pour eux, un congolais n’est pas seulement de père et de mère, mais tout congolais d’origine est d’office congolais.

Malgré cette manifestation, les activités socio-économiques ont tourné à la normale sur l’axe Katoyi afia-bora, car les manifestants n’étaient pas violents.

Aucune intervention de la police n’a été signalée du début jusqu’à la fin de cette manifestation au quartier Mabanga nord.

Aux environs de 10h, une autre manifestation été signalée au quartier Ndosho. Là, des pneus ont été brûlés sur la chaussée juste à la maison Orange. la route a été aussi barricadée.

Jusque-là on ignore encore la cause de cette manifestation mais certaines indiscrétions parlent d’une manifestation aussi visant à dire non à la loi sur la congolité.

Il sied de signaler que le projet de loi sur la « congolité » a été de nouveau proposée aux débats du Parlement pour cette session de mars.

Son auteur, Noël Tshiani Mwadiamvita, avait écrit   à l’Assemblée nationale pour proposer que ce texte puisse être examiné au cours de la session de mars qui a débuté le mardi 15 mars.

Une proposition de loi qui vise le verrouillage de l’accès aux fonctions de président de la République et l’impossibilité de déchoir un Congolais d’origine de sa nationalité.

La « loi Tshiani », n’avait pas été examinée lors de la session parlementaire précédente pour cause de calendrier trop chargé, dont les sujets prioritaires ont été la mise en place de la CENI et du budget 2022. Infocongo.net

LIRE AUSSI: Goma: une femme perd la vie au deuil après avoir consommé des boissons fortement alcoolisées

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Goma : Des mouvements citoyens « annoncent la reprise des manifestations anti-MONUSCO suite aux propos ch.oquants d’Antonio Guteress »

Goma : Des mouvements citoyens « annoncent la reprise des manifestations anti-MONUSCO suite aux propos ch.oquants d’Antonio Guteress »

Goma: Braquage en plein centre ville dans la journée

Goma: Braquage en plein centre ville dans la journée

Goma: un immeuble à 3 étages s’écroule en plein centre-ville

Goma: un immeuble à 3 étages s'écroule en plein centre-ville

Vidéo/ Goma: Arrivée de Vital Kamerhe à Goma

Vidéo/ Goma: Arrivée de Vital Kamerhe à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.