RDC: Félix Tshisekedi annonce la tenue d’une table ronde pour décider de l’avenir de l’État de siège

Partager :

Le gouvernement se réunira avec les élus du Nord-Kivu, de l’Ituri et l’Armée pour décider de l’avenir de l’état de siège en vigueur dans ces deux provinces. La décision a été prise par Félix Tshisekedi mercredi à la suite du rapport lui soumis par Jean-Michel Sama Lukonde en plus du mémorandum des présidents de caucus des élus provinciaux.

Mardi, l’Assemblée nationale avait adopté pour la 23e fois en première lecture, le projet de loi portant prorogation de l’état de siège. Le vote s’est fait sans les députés de deux provinces concernées. Ce texte entrera en vigueur dès ce jeudi 5 mai prochain pour 15 jours.

« Je vous prie de rester patients, de faire confiance au Chef de l’État, à notre gouvernement et en nous mêmes également, les solutions sont en cours en attendant permettez que nous ne laissions pas un vide, procédons à la prorogation de l’état de siège et dans les heures qui suivent les solutions vont venir et les nouvelles décisions seront mises en application », avait supplié et promis Christophe à la dernière plénière tenue mardi.

Lire Aussi:  Félix Tshisekedi en voyage au Congo Brazza

Non seulement que cette mesure exceptionnelle n’a pas permis de restaurer la paix, elle a également été pointée du doigt en matière de respect des droits de l’homme.

Dans son rapport annuel de 2021, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en RD Congo relève que « le surpeuplement des prisons s’est aggravé » sous le régime de l’état de siège, « ce qui pose des risques en matière de sécurité et de santé », en raison « du manque de personnel au sein des tribunaux militaires … et alors que le nombre de prévenus en détention préventive dans l’attente de leur procès est très élevé. »

Partager :

Voir aussi

RDC : Félix Tshisekedi affirme que les opposants ont peur des élections car ils savent qu’il sera réélu grâce à « ses nombreuses réalisations »

RDC : Félix Tshisekedi affirme que les opposants ont peur des élections car ils savent qu'il sera réélu grâce à « ses nombreuses réalisations »

RDC : Félix Tshisekedi souhaite le départ de la MONUSCO avant 2024

RDC : Félix Tshisekedi souhaite le départ de la MONUSCO avant 2024

Ituri : 4 villages au bord du Lac Albert envahis par des assaillants CODECO

Ituri : 4 villages au bord du Lac Albert envahis par des assaillants CODECO

Le général Philémon Yav accusé de vouloir faciliter au M23 la prise de Goma

Le général Philémon Yav accusé de vouloir faciliter au M23 la prise de Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.