Un policier arrêté pour avoir v*olé une fille qui s’est rendue au poste pour se plaindre d’un v*ol collectif

Partager :

La police indienne a arrêté et suspendu l’un de ses agents pour avoir prétendument v*olé une jeune fille de 13 ans qui s’était rendue au poste de police pour signaler avoir été v*olée par quatre hommes.

L’incident se serait produit dans l’État de l’Uttar Pradesh, dans le nord du pays.
Un officier supérieur aurait déclaré qu’une affaire pénale avait été enregistrée contre l’officier.

Les autorités de l’État ont ordonné une enquête de haut niveau sur l’incident et ont demandé un rapport dans les 24 heures. La Commission nationale des droits de l’homme a également demandé un rapport aux hauts responsables de la police dans un délai de quatre semaines.

Selon la chaîne d’information NDTV, le père de la jeune fille a affirmé que quatre hommes avaient ammené sa fi*lle dans l’État voisin du Madhya Pradesh, où ils l’ont ag*ressée s3xuell*ement pendant quatre jours. Les hommes l’ont ensuite ramenée dans son village du district de Lalitpur dans l’Uttar Pradesh (UP) avant de s’enfuir.

Le lendemain, l’officier responsable du poste de police local a v*olé la jeune fille alors qu’elle se rendait au poste de police avec sa tante pour porter plainte.

Le chef de la police du district de Lalitpur, Nikhil Pathak, a déclaré que la jeune fille avait été amenée à son bureau par l’association caritative ‘Childline’, où elle a raconté son ca*lvaire.

« Quand j’ai été informé, j’ai fait en sorte qu’un dossier soit déposé », a-t-il déclaré.
L’officier de police accusé aurait fui après avoir commis le cr*ime, mais a été arrêté mercredi le 03 avril 2022 et inculpé en vertu de la stricte loi sur la protection des enfants contre les infractions s3xue*lles.

La nouvelle de l’incident a suscité des réactions de colère de la part des internautes. De nombreuses personnes se demandant s’il existe un espoir de sécurité pour les victimes de v*olences s3xue*lles.

La principale dirigeante du parti du Congrès, Priyanka Gandhi Vadra, a déploré la vulnérabilité des femmes dans les postes de police à prédominance mas*culine.

« Si les postes de police ne sont pas sûrs pour les femmes, où iront-elles porter plainte ? Le gouvernement de l’UP a-t-il sérieusement pensé à augmenter le déploiement des femmes dans les commissariats, à rendre les commissariats sûrs pour les femmes ? », a-t-elle demandé

LIRE AUSSI: Incroyable : À 40ans , cette femme a déjà 44 Enfants

Avez-vous aimé cet article ? Rejoignez directement notre groupe WhatsApp pour recevoir les informations en temps réel 👇👇

Partager :

Voir aussi

Le père d’Ebony Reigns hurle de douleur en effectuant des rituels au cimetière de sa fille (vidéo

[ad_1] La famille de feu Ebony Reigns, connue dans la vie privée sous le nom …

Lubero : la société civile appelle à la réhabilitation du pont Biena

[ad_1] Le président de la société civile de l’axe Butembo-Mangurejipa, territoire de Lubero (Nord-Kivu), Gerlas …

Scandaleux / Un vieil homme de 67 ans viole sa fille de 15 ans

[ad_1] La justice guinéenne va devoir donner des suites à une sordide affaire de viol …

Violences à Salamabila : « les miliciens promettent de tuer les victimes qui vont rechercher de l’aide auprès de l’Etat», dénonce la société civile

[ad_1] Environ deux semaines se sont écoulées depuis que des vidéos montrant des filles, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *