Un homme transformé en bœuf après avoir co3uché avec une fe3mme ma3riée

Partager :

Cruel so*rt que celui qui a été réservé à un homme dont la vidéo est devenue virale sur la toile. L’homme s’est transformé en b*œuf après qu’il eut co*uché avec une fe*mme ma*riée.

Rien n’est encore sûr mais au vu de l’indication ‘’Zimbabwe Reports’’ qui précède la vidéo sur twitter, on peut risquer que le fait prend sa source dans ce pays. Il semble donc, d’après les médias sociaux dont AM que l’homme ait eu des ra*pports s3xu*els avec la fe*mme d’un autre.

Ce qui est visiblement le résultat d’un so*rtilège a fait son effet car on peut voir le malheureux individu, assis à même le sol, entouré de badauds, en train de pleurer, les jambes transformées en sabots de bovin avec comme cerise sur son infortune une queue. Ses pleurs, par moments faisaient penser à des beuglements.

On peut douter de ce fait insolite mais ce n’est pas toutes les situations qui s’expliquent rationnellement et le continent africain, ne l’oublions pas, connu pour ses grands mystères qui participent de son identité profonde, ne finira jamais de surprendre. LA VIDÉO 👇

LIRE AUSSI: Un homme arrêté pour avoir transformé des enfants en tubercules d’igname

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Goma : un homme abattu par des bandits armés

Alain Kalasa, agent au bureau du Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) Goma …

L’Ouganda et le Zimbabwe lancent leurs premiers satellites

L'Ouganda et le Zimbabwe lancent leurs premiers satellites

SADC : Félix Tshisekedi exige la levée de toutes les sanctions imposées au Zimbabwe

Le Président de la RDC et Président en exercice de la Communauté de développement de …

RDC / MBANDAKA : Un homme br3ûlé vif après avoir bl3ssé plusieurs personnes à l’aide d’une mach3tte

RDC / MBANDAKA : Un homme br3ûlé vif après avoir bl3ssé plusieurs personnes à l’aide d’une mach3tte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *