Nord-Kivu : 8 groupes armés prêts à déposer les armes « s’ils participent aux prochaines consultations de Nairobi »

Partager :

Huit (8) groupes armés actifs dans l’Est de la République démocratique du Congo ont réaffirmé de leur disponibilité à répondre à l’appel à déposer les armes lancé par le Chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Mais, ils sollicitent, avant tout, leur participation aux prochaines constations de Nairobi.
Ces bélligérants l’ont fait savoir dans une déclaration signée à Lubero (Nord-Kivu) et dont une copie est parvenue à notre rédaction ce mercredi 18 mai 2022.

La Coalition de forces nationalistes pour la défense du Congo (CFNC) qui regroupe ces milices dit saluer la volonté du gouvernement congolais à insister sur la reddition des groupes armés qui écument notamment la partie Est de la RDC.

Elle sollicite, en même temps, sa participation aux prochaines consultations de Nairobi « d’autant plus la première partie du dialogue du mois dernier a été moins représentatif ». 

« Appréciant positivement le dévouement du président Kenyan et ses autres collègues de l’EAC à assurer la médiation entre le gouvernement congolais et les groupes armés conformément au vœu de Kinshasa ; (…) Dans notre disponibilité et promptitude à prendre part aux prochaines étapes du dialogue de Nairobi/Kenya, en vue d’y apporter notre incontournable contribution pour la stabilisation et la paix durable dans l’Est de la RDC, nous avons décidé de constituer une délégation de 8 personnes dont chacune représentera chacun des groupes d’autodéfense… », lit-on dans ladite déclaration.

Les 8 groupes armés (actifs dans les territoires de Beni et Lubero, ndlr) qui forment la Coalition de forces nationalistes pour la défense du Congo (CFNDC), prêts à déposer les armes, sont notamment le FPRD du chef rebelle Kavugho Noella à Munoli (Lubero), le MFP du Colonel autoproclamé Jackson Muhukambuto, Yira Force de Kufa Jérémie basé à Mangina-Cantine,

l’AVCA d’un certain Sokulu Kyatwa basé à Isale, Yira du chef Konda à Lubango, Triple Force du chef rebelle Roger à Kanyambi, MNDLK du seigneur de guerre Luko Israël à Maymoya (Beni) et le groupe Léopard du chef de guerre Kilimangoma basé à Vyanze.

Le premier tour des consultations de paix entre les autorités de la République démocratique du Congo et les groupes armés actifs dans l’Est du pays ont pris fin le mercredi 27 avril dernier à Nairobi, au Kenya, a annoncé la présidence congolaise, laissant entendre qu’un deuxième round aura lieu prochainement.

Près de 30 délégués représentant les groupes armés de l’Ituri, du Nord et du Sud Kivu ont pris part à ces échanges qui se sont déroulés en présence d’observateurs du Rwanda, de l’Ouganda, du Burundi, des Nations-Unies, de la CIRGL, des États-Unis et de la France.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Nord Kivu : le représentant du gouverneur à Bambo dénonce les exactions des rebelles du M23 

Le fonctionnaire délégué adjoint du gouverneur du Nord-Kivu à Bambo, dans le groupement Tongo et …

Nord-Kivu : de violents affrontements entre rebelles du M23 et une milice à Kisimba

De violents affrontements sont signalés depuis la nuit de mardi 10 janvier à ce mercredi …

RDC: les rebelles du M23 toujours présents à Kibumba et Buhumba

Des témoins ont attesté, dimanche 8 janvier, que le M23 ne s’était pas encore retiré de …

RDC : les rebelles du M23 se retirent de la base militaire de Rumangabo

Les rebelles du M23 se retirent dès ce vendredi 6 janvier de la base militaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *