RDC: Rapprochement Katumbi-Kabila : une agitation politique ?

Partager :

Le débat sur le probable rapprochement entre Moïse Katumbi et Joseph Kabila, deux figures emblématiques de la politique congolaise pourtant en guerre depuis au moins 8 ans, continue à gagner le terrain dans l’opinion publique.

Même si les deux leaders ne se sont pas encore prononcés après leur rencontre à Lubumbashi le dimanche 22 mai 2022, les avis sont encore partagés dans le chef de leurs militants et sympathisants politique.

À l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti au pouvoir, le rapprochement Katumbi-Kabila n’est qu’une « panique ». D’après Bernard Kambale, porte-parole de l’UDPS et de l’union sacrée de la nation en ville de Beni, les deux leaders politiques ont été ensemble pendant plus de 10 ans mais ils ont été défaits par le parti d’Étienne Tshisekedi.

« Nous appelons ça panique, nous ne voyons pas une coalition là-bas. Parce que le fait pour Joseph Kabila et Moïse Katumbi de se rencontrer est une coalition. Ils ont été ensemble pendant plus de 10 ans mais nous avons réussi à les défaire. Le bilan que nous avons montré et c’est que le Congo vit ces jours, c’est ce qui fait agiter ce côté là de ceux qui s’appellent opposition.

Même la population ne peut pas comprendre voir un monsieur comme Marin Fayulu, un monsieur comme Kabila, Katumbi sur une même table. Le père de la démocratie [Étienne Tshisekedi], paix à son âme le disait, une fois l’UDPS au pouvoir, il n’y aura pas d’opposition organisée… ».

Pour le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), il n’y a pas jusque-là d’alliance entre le PPRD et d’autres partis politiques de l’opposition.

Selon Hussein Nembongo, communicateur du PPRD à Beni, les actions menées ces jours avec d’autres partis de l’opposition visent à sauver le pays qui est en train de sombrer.

« Nous sommes tous de l’opposition. L’ECIDé à l’opposition, PPRD a l’opposition et d’autres partis politiques ont l’opposition. Cela fait que sur certains points politiques on se retrouve. Et s’il faut mener des actions politiques dans ce sens là, on les mène en concertation.

Mais il n’y a pas jusque-là d’alliance formelle entre nous et les autres partis politiques. Mais il faudra le dire, qu’en politique, tout est possible et on ne sait pas l’avenir. Il faut aussi ajouter que le PPRD qui a un bilan de gestion a laissé le paix intact et unis.

Aujourd’hui nous sommes vraiment le socle de porte-étendard pour la défense du peuple et les acquis de la gestion de Joseph Kabila sont visibles pas comme ceux qui gèrent le pays sans aucune politique d’anticipation», a-t-il déclaré.

Une affaire communautaire et non individuelle

Pour Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, ce qui s’est passé récemment [rencontre Kabila-Katumbi] à Lubumbashi était une affaire de la communauté et non des individus. Kakule Saasita, coordonnateur de ce parti en province du Nord-Kivu, rejette ce qu’il qualifie de « rumeur » et le « faux mariage » entre l’ex-président congolais et l’ex-gouverneur du Katanga.

« Ce mariage souvent chanté par certains politiciens est un faux. C’est une simple rumeur. Il n’y a pas eu de réconciliation… ». Il ajoute que leur parti montre des stratégies pour remporter les élections prochaines.

Notons que depuis un certain temps, il y a eu de rapprochement entre certains leaders politiques en RDC, en prélude des élections prévues en 2023.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

RDC: Fin de la réunion du comité politique du PPRD

RDC: Fin de la réunion du comité politique du PPRD

RDC: Le FCC demande à Joseph Kabila de laisser la place à Olive Lembe s’il ne veut pas postuler

RDC: Le FCC demande à Joseph Kabila de laisser la place à Olive Lembe s'il ne veut pas postuler

Top 5 Hommes les plus Riches de la RDC

RDC: Top 5 Hommes les plus Riches de la RDC ( Classement 2021 )

RDC: on va demander à Kabila de donner sa part des vérités sur la situation politique

Néhémie mwilanya va demander à Kabila de donner sa part des vérités sur la situation politique ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.