RDC/ Karega à Constant Mutamba : « Vous avez détruit avec haine nos plus grands symboles »

Partager :

La plus grosse erreur du diplomate rwandais en poste à Kinshasa est établie. Des me*naces à mains n*u3es proférées contre l’acteur politique Constant Mutamba Tungunga, président du regroupement politique NOGEC (Nouvelle génération pour l’émergence du Congo) et chef de file de la Dynamique progressiste révolutionnaire (DYPRO).

L’ambassadeur rwandais, dépassé par la vague de mobilisation des Congolais contre son pays et sans mesurer les conséquences de son acte, a choisi de s’adresser à Constant Mutamba dont les militants avaient brûlé publiquement, devant l’ambassade du Rwanda, l’effigie de Paul Kagame et le drapeau national du Rwanda.

Votre gouvernement vous a écouté

Dans trois messages successifs adressés à la même personne, le représentant du Rwanda a d’abord tenté un rapprochement stratégique avec Monsieur Mutamba en s’estimant mieux placé pour son coaching politique : « Bonjour Monsieur Mutamba.

Je pensais que j’allais être ton mentor et voilà que tu décides de marcher contre nous sans cause claire. Pas de soucis, les temps nous diront quoi », tentera-t-il après avoir été informé du sit-in programmé par la DYPRO. Le jour de la marche, le lundi 30 mai 2022, le même diplomate, sans tenir compte des normes établies par la matière qui le régit dans le pays d’accueil, s’attaquera directement au leader de la DYPRO : 

« Bonjour. Sans arguments cernés, ni rationnels solides, vous avez mené un acte politique de haine et denigrément à ma nation.- Marcher ou me CHASSER de votre Kinshasa là n’est pas grave. Mais détruire avec haine nos plus grands symboles est un acte poignant et choquant.

– Si c’est ça votre stratégie de montée politique très bien. Cette méchanceté ne passera innaperçue pendant longtemps. C’est une abomination, une malédiction », fin de citation.

Au quartier général de la DYPRO, on juge ces propos dangereux et gravissimes qui étalent au grand jour les intentions de cet homme vis-à-vis de Mutamba.

Puisqu’à l’issue de ce comportement téméraire, Vincent Karega s’est à nouveau adressé à son « ennemi » en ces termes : « Bonjour, Vous n’avez plus besoin de marcher. Votre gouvernement vous a écouté. Je fais mes valises tranquillement. Merci beaucoup. Nous nous verrons sous d’autres horizons et contexte ».

Mutamba porte plainte

Prenanant au sérieux ces menaces, Constant Mutamba a déposé une plainte contre Vincent Karega. La simple altercation verable va prendre une autre dimension.

Le jeune leader pense que si quelque chose lui arrivait, le diplomate rwandais assumerait l’entière responsabilité. Devant la presse, Mutamba a promis d’aller jusqu’au bout. Des instances internationales seront également saisies.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

L’EAC exige à la RDC des « clarifications urgentes » sur l’expulsion des officiers rwandais membres de l’état-major de la force régionale

L’EAC exige à la RDC des « clarifications urgentes » sur l’expulsion des officiers rwandais membres de l’état-major de la force régionale

Nord-Kivu : reprise des combats dans la région de Kitshanga-Mwesso entre les FARDC et les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda

Des combats ont repris très tôt le mercredi 1er février matin dans la région de …

RDC: « l’audio attribué au ministre de la Défense est l’œuvre des services secrets rwandais monté par Byamungu, l’un des pantins du M23 » ( Armée)

RDC: « l’audio attribué au ministre de la Défense est l’œuvre des services secrets rwandais monté par Byamungu, l’un des pantins du M23 » ( Armée)

Nord-Kivu : Les opérations militaires ont été bien planifiées pour récupérer toutes les entités sous contrôle du M23 (FARDC)

Les Forces armées de la République démocratique du Congo et le mouvement terroriste M23 s’affrontent, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *