Le Rwanda dote le M23 d’une artillerie lourde

Partager :

Des obus de canon tirés par le M23 ont tué deux soldats congolais et causé cinq blessés dans les rangs des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ce lundi, 6 juin 2022.

Cette attaque dénoncée par les loyalistes a eu lieu aux alentours de la position de Bugusa, dans le groupement de Jomba, territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. 

D’après un communiqué de l’armée congolaise rendu public ce lundi, les terroristes du M23 ont fait usage des canons à longue portée, preuve supplémentaire du soutien systématique qu’ils obtiennent du Rwanda. 

Un incident de trop pour un conflit qui envenime les relations entre la République démocratique du Congo et la République du Rwanda : « L’usage des canons à longue portée témoigne du soutien que le M23 bénéficie de son allié naturel », rapporte le général Sylvain Ekenge Bomusa Efomi, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Réunion des chefs de défense à Goma sans le Rwanda et le Soudan du Sud

Les chefs d’état-major généraux des armées de la communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) tiennent leur réunion stratégique à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu en vue de la constitution d’une force militaire régionale chargée de mater les groupes armés dont le M23, conformément aux dernières résolutions de cette organisation à laquelle Kinshasa venait d’adhérer très récemment.

Raison qui surprend l’armée congolaise, elle qui observait la consigne de cessation des hostilités et qui a été surprise par cette provocation terroriste : 

Lire Aussi:  Nord-Kivu : Infiltration des rebelles M23 signalée à Masisi

« Cette nième attaque intervient malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales et en dépit de la réunion de Goma des chefs de défense de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est consacrée à la recherche des solutions aux problèmes sécuritaires dans cet espace communautaire », constate le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu. La réunion de haut niveau des chefs des armées se tient à l’absence du Rwanda et du Soudan du Sud.

Lire Aussi:  Un mur de 262 km pour séparer la RDC du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Le général Philémon Yav accusé de vouloir faciliter au M23 la prise de Goma

Le général Philémon Yav accusé de vouloir faciliter au M23 la prise de Goma

RDC-Rwanda: « Les FDLR sont plus un problème pour nous les congolais que pour les rwandais » (F. Tshisekedi)

RDC-Rwanda: « Les FDLR sont plus un problème pour nous les congolais que pour les rwandais » (F. Tshisekedi)

Nord-Kivu: L’armée accepte de reprendre les offensives contre le M23

Nord-Kivu: L’armée accepte de reprendre les offensives contre le M23

RDC/ Occupation de Bunagana : ce qu’a dit le ministre des affaires étrangères

RDC/ Bunagana : ce qu’a dit Christophe Lutundula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.