Butembo : lâché par le député national Bindule Mitono, Vital Kamerhe humilié par la Lucha

Partager :

Poursuivant son safari dit de la paix dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, l’ancien Directeur de cabinet du Chef de l’Etat est arrivé à Butembo une potentielle ville commerciale du grand Nord-Kivu ce samedi 24 septembre 2022.

Cependant, le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Vital Kamerhe Lwakaningini, a été préalablement lâché par le député national Bindule Mitonno appelé affectueusement « Nguzo la Butembo ».

Ce dernier avait boycotté récemment une invitation de son leader politique à Kinshasa, lors de l’annonce de cette tournée.

Et ensuite, Vital Kamerhe Lwakaningini a été humilié dans la foulée par les militants du mouvement de lutte pour le changement (Lucha).

En tout cas, il s’avère que, c’était une véritable opportunité de matérialiser le concept de responsabilité redevable.

Les citoyens congolais ont davantage brandi des calicots sur lesquels l’on pouvait lire, « Où sont nos 15000 000 $ ? Le peuple exige le remboursement ».

Une façon d’exiger au fameux pacificateur à rendre des comptes. « Nous désirons tous pacifier l’Est du pays en luttant contre les groupes armés ».

Lorsque Vital Kamerhe Lwakaningini a prononcé cette phrase dans son meeting du samedi 24 septembre 2022 devant les fils et filles de Butembo, il s’est attiré une vague de critiques spectaculaire, elles sont vite retombées.

Il convient de rappeler que, ce dernier est attendu en ville cosmopolite de Beni ce dimanche 25 septembre 2022.

Après sa condamnation à vingt ans de prison pour corruption et détournement de fonds dans le cadre du procès des 100 jours, une peine qui avait été réduite à treize ans en appel, Vital Kamerhe a été ensuite blanchie par la justice du pays faute d’énormes preuves selon elle.

Mediacongo

Via

Magzote

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

La guerre de l’Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006

La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006

Beni : une vingtaine des militants de la LUCHA arrêtés par la Police à Oïcha

Beni : une vingtaine des militants de la LUCHA arrêtés par la Police à Oïcha

Insécurité dans l’Est : la Chine appelle l’ONU à lever « l’embargo sur les armes » contre la RDC

Insécurité dans l’Est : la Chine appelle l'ONU à lever « l'embargo sur les armes » contre la RDC

RDC: le gouvernement adopte un projet de Joint-Venture pour la production d’armement et équipements militaires des FARDC

RDC: le gouvernement adopte un projet de Joint-Venture pour la production d’armement et équipements militaires des FARDC

error: Content is protected !!