Les 5 conflits majeurs de la carrière de Ferre Gola

Partager :

Dans sa carrière musicale, Hervé Gola Bataringe dit « Ferre Gola » a connu non seulement des périodes de vaches grâces mais aussi des vaches maigres.

Ces temps forts des hauts et les bas de son parcours caractérisés par différents conflits que l’artiste entretienne avec ses collègues artistes musiciens.

La musique congolaise comme tant d’autres dans le monde réunit ses faiseurs et les séparent aussi.

On se rappellera du démêlé qui a durée longtemps entre Franco Luambo et Tabou Ley, considéré comme deux légendes de la Rumba vers les années 50, 60, 70 voire 80 et 90.

Comme ses aînés de Wenge 4×4 et du Quartier Latin, y compris ceux des Sosoliso, Viva La Musica en passant par Langa Langa Stars, Ferre a aussi connu des conflits avec ses pairs.

  1. La Dislocation de Wenge Musica 4×4

Après la division du Grand Wenge, le jeune Hervé fraîchement recruté pour évoluer dans le groupe se verra dans l’impasse de choisir son camp.

Du moins il décidera de rejoindre la cohorte de Jean Bédel Mpiana mais il sera repoussé par les acolytes du Souverain 1er avant que Werrason ne lui fasse les yeux doux pour créer « Maison » Mère.

Par ici, qu’il deviendra alors la voix de tête du groupe « Maison Mère » et rivalise avec Bin Adam en terme de voix.

2. La création du groupe « Les Marquis »

En 2004, Ferre abandonné en Europe par Werrason pour des raisons non-devoilées jusqu’à nos jours, l’artiste décidera avec ses pairs je cites Bill Clinton et Jus d’été Mulopwe de créer leur propre orchestre dénommé « Les Marquis de Maison Mère ».

Ce groupe a vu le jour et sortira un album baptisé « Miracles » dans lequel cet opus a connu un grand succès mais de courte durée car la cloche de la scission retentissait à bout de champs.

Les rêves se dissoudent et chacun va finalement prendre la décision d’évoluer en solo.

3. La détérioration de sa relation avec Werrason

Pourtant père et enfant soit mentor et disciple, Werrason et Ferre Gola ont levé depuis la création du groupe « Les Marquis » une hache de guerre.

Pourtant, Bataringe et son ex patron ont entretenu des relations froides voire imbibées du clash. En 2014, Ferre sortira une chanson intitulée « Vieux jaloux ».

Un morceau uniquement engagé pour répondre aux différentes attaques de son ancien boss qu’il considère comme « Jaloux » de son ascension musicale.

4. Intégration du Quartier Latin

Quelques mois après la dislocation de la team « Les Marquis », celui qui deviendra Ligue des Champions va finalement intégrer par contrat le Quartier Latin de Koffi Olomide.

Après avoir enregistré deux albums, soit un maxi single et un album studio, Ferre Gola quittera Le Grand Mopao pour s’envoler de ses propres ailes.

Un manque de respect de contrat pour Koffi, qui aurait même entraîné des poursuites judiciaires.

5. La sortie de son premier album « Sens interdit »

Depuis le Wenge Maison Mère, les fans opposaient Fally Ipupa (poulain de Koffi Olomide ndlr) à Ferre Gola.

Une comparaison qui a perduré malgré leur collaboration au sein du groupe Quartier. En 2007, Ferre sort son premier album « Sens interdit ».

Un projet qui sera directement comparé à l’opus « Droit Chemin » de Fally Ipupa sorti en 2006. Cette rivalité évoluera et prendra une autre tournure jusqu’à nos jours.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Communiqué officiel sur la libération de Ferre Gola

Communiqué officiel sur la libération de Ferre Gola

Communiqué officiel sur la libération de Ferre Gola

Communiqué officiel sur la libération de Ferre Gola

La star Ferre Gola est déjà libre

La star Ferre Gola est déjà libre

L’incarcération de Ferre Gola est une volonté Divine pour Robinio Mundibu

L'incarcération de Ferre Gola est une volonté Divine pour Robinio Mundibu

error: Content is protected !!