RDC : Entrés par Bunagana, les militaires kényans signalés sur le sol congolais

Partager :

Annoncé par Kinshasa depuis plus d’un mois, la force spéciale de défense régionale a finalement fait son entrée sur le sol congolais depuis vendredi 24 septembre, apprend POLITICO.CD des sources kenyanes.

Même si l’administration Tshisekedi et l’armée ne se sont pas encore officiellement prononcés sur la question, plusieurs sources confirment que c’est par la cité de Bunagana – frontalière avec l’ouganda et actuellement occupée par les terroristes du M23 depuis plus de 100 jours – que le contingent a fait son entrée en RDC.

Cette force, qui travaillera en tandem avec les forces militaires et administratives de la République démocratique du Congo, sera sous le commandement du Kenya.

Le Burundi a également déployé ses troupes dans la région orientale.

Le 19 septembre, soit un jour avant l’entrée de ce contingent, Félix Tshisekedi a dans une interview accordée à RFI et France 24, annoncé que « la force est en train d’être déployée.

Les Burundais sont déjà là dans le Sud-Kivu, les Kényans à mon avis, c’est une question de jours, ils vont d’ailleurs pour votre information entrer par Bunagana donc ça se déploie petit-à-petit en fonction des moyens aussi.

C’est pour ça que nous étions ici aussi et que nous avons pris des contacts, c’était pour sensibiliser les bailleurs des fonds afin d’accompagner cette force régionale ».

Accord de dernière chance ?

Les délégués et experts des sept pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) ont signé à Kinshasa l’accord portant statut de la force régionale de cette communauté, censée mettre fin à la présence de groupes armés dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

La signature de cet accord est intervenue jeudi à Kinshasa, au cours de l’audience que le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordée à ces délégués de la CAE, réunis dans la capitale congolaise.

Cet accord doit permettre le déploiement de cette force régionale dans l’est de la RDC « pour y restaurer la stabilité, la paix et la sécurité », selon l’ACP (officielle).

Le vice-Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, a déclaré à la presse que « le déploiement de cette force se fera en exécution de la volonté politique exprimée par tous les chefs d’État de la communauté afin de régler définitivement la question de la stabilité, de la sécurité et de la paix dans la région des Grands Lacs ».

Les dirigeants d’Afrique de l’Est s’étaient accordés début juin, lors d’un sommet à Nairobi, sur la mise en place de cette force régionale dans l’est de la RDC, où plus d’une centaine de groupes armés – locaux et étrangers – sont actifs depuis près de trente ans.

En parallèle, ils ont également lancé un premier cycle de pourparlers avec certains chefs de groupes armés congolais, qui a débuté en avril à Nairobi sous médiation kényane.

La CAE avait chargé les armées kényane et ougandaise de se déployer aux côtés des militaires congolais dans le Nord-Kivu et l’Ituri, l’armée sud-soudanaise dans le Haut-Uélé et les Burundais dans le Sud-Kivu.

La RDC, accusant le Rwanda de soutenir activement une rébellion, le M23 (Mouvement du 23 Mars) au Nord-Kivu, a refusé que Kigali participe à cette force.

Le 15 août, un contingent burundais a été le premier à entrer en RDC sous les auspices de la CAE.

POLITICO.CD

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Nord-Kivu : Les 2 soldats rwandais capturés ont déclaré avoir reçu la mission d’attaquer le camp de Rumangabo

Nord-Kivu : Les 2 soldats rwandais capturés ont déclaré avoir reçu la mission d'attaquer le camp de Rumangabo

30 camions transportant des soldats Rwandais ont été aperçus dans l’ouest de l’Ouganda

30 camions transportant des soldats Rwandais ont été aperçus dans l'ouest de l'Ouganda

Nord-Kivu : 2 Militaires Rwandais capturés avec leurs pièces d’identité aux côtés du M23

Nord-Kivu : 2 Militaires Rwandais capturés avec leurs pièces d'identité aux côtés du M23

Sud-Kivu : Une nouvelle embuscade signalée à Bubale sur la RN2

Une nouvelle embuscade signalée à Bubale sur la RN2

error: Content is protected !!