ITURI : Après décès d’un détenu samedi dernier une plainte vient d’être déposée contre le directeur de la prison centrale de Mambasa

Partager :

Une plainte visant le directeur de la prison centrale de Mambasa a été déposée mercredi 28 septembre à l’instance compétente par la famille d’un détenu qui est décédé samedi dernier.

Il est reproché au directeur de cette maison de correction la non-assistance à la personne à danger, concussion, abstention coupable, homicide, atteintes aux droits garanties aux particuliers, etc.

Selon la famille du défunt, la non prise en charge de l’état de santé était à l’origine du décès de leur fils âgé de 19 ans.

Pour la famille ce détenu alors leur fils été dépêché à l’hôpital alors qu’il était déjà mort note l’avocat conseil de la famille maître John Vuleveryo.

Allégations rejetées par Daniel MUSHUMBILWA BAHATI directeur de la prison centrale de Mambasa, qui indique que le nommé Ibrahim Kiombe est décédé des suites d’une maladie, ce qui n’a rien à avoir avec les violations des droits humains.

« Ibrahim était malade on l’a référé à l’hôpital, Ibrahim observé à peu près quatre mois qu’il est souffrant, on l’a référé à l’hôpital.

À l’hôpital Dieu n’a pas voulu qu’il continue à exister et Ibrahim a été décédé. Je ne pense pas qu’il y a violation des droits humains » a fait entendre Daniel MUSHUMBILWA BAHATI directeur de la prison centrale de Mambasa.

Tout en reconnaissant les conditions de détention déplorables dans cette maison carcérale, le directeur de cette prison révèle par ailleurs que 20 détenus y souffres actuellement de la tuberculose.

La prison centrale de Mambasa est parmi les lieux de détention où on enregistre à ces jours plus de décès de locateur de cette maison de correction.

Construite pour accueillir 200 personnes, la prison centrale de Mambasa compte actuellement 589 détenus.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

error: Content is protected !!