Guerre en Ukraine : les États-Unis demandent à la Chine et à l’Inde de convaincre Poutine de ne pas utiliser l’arme nucléaire

Partager :

Ce 218e jour de guerre en Ukraine s’ouvrait par une quatrième fuite identifiée en mer Baltique, au dessus du gazoduc Nord Stream.

Pour l’instant, aucune enquête indépendante ne permet d’affirmer qui est le responsable de ces fuites.

Les services de sécurités russes (FSB) ont ouvert une enquête pour » acte de terrorisme international « .

Ce jeudi, le président russe Vladimir Poutine a même dénoncé auprès de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan les attaques à Nord Stream 1 et 2 en les définissant des “actes de terrorisme international.

L’Otan a dénoncé les sabotages » délibérés et irresponsables « , et laissé transparaître ses soupçons en faisant valoir sa volonté de se défendre contre toute attaque « hybride » utilisant le « levier de l’énergie ».

La tension a monté d’un cran après ces fuites : le dossier Nord Stream sera au centre d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU vendredi à New York, réclamée mercredi par la Russie au moment où elle faisait l’objet de toutes les suspicions.

Le président russe Vladimir Poutine a estimé jeudi que les conflits en ex-URSS, notamment celui en cours entre la Russie et l’Ukraine, étaient « bien sûr » le résultat de l’effondrement de l’Union soviétique.»

Il suffit de regarder ce qui se passe en ce moment entre la Russie et l’Ukraine, ce qui se passe aux frontières de certains pays de la CEI.

Tout cela, bien sûr, ce sont des résultats de l’effondrement de l’Union soviétique « , a-t-il déclaré, lors d’une réunion avec des responsables de pays membres de la Communauté des Etats indépendants, qui rassemble d’anciennes républiques soviétiques.

Sur le terrain, l’élément le plus marquant est représenté par la reprise de contrôle de la totalité de la ville de Koupiansk, dans le nord-est par les Ukrainiens.

Des journalistes de l’AFP ont pu constater que l’armée ukrainienne a chassé les troupes russes de leurs positions sur la rive Est de la rivière Oskil.

Jeudi, des pompiers ukrainiens et bénévoles y ont acheminé un premier lot d’aide humanitaire en traversant un passage piéton intact reliant les deux rives de la rivière Oskil.

Du côté de Zaporijia, en revanche, l’armée russe a affirmé qu’un drone a été largué sur la centrale nucléaire de Zaporijia par les forces ukrainiennes, sans qu’il y ait de dégâts importants.

Selon le chef adjoint de la direction de l’état-major ukrainien, Alexei Gromov, Moscou aurait déjà mobilisé plus de 100.000 conscrits sur les 300 000 qui ont été appelées.

Selon l’état-major, ce nombre est destiné à augmenter.

Selon le rapport quotidien du ministère britannique de la Défense, les Russes » les mieux nantis et les mieux éduqués » représentent la plupart de ceux qui tentent de quitter le pays pour fuir la mobilisation.

La Finlande a décidé de fermer les frontières aux « touristes » russes à partir de la nuit de jeudi à vendredi.

Entre-temps, la Biélorussie (filorusse) se prépare à accueillir 20.000 hommes russes nouvellement mobilisés qui reconstitueront les unités déjà stationnées dans le pays.

WAB-INFOS.COM

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Russie – Ukraine/ Armes nucléaires: des généraux Russes créent l’inquiétude après une discussion

Russie - Ukraine/ Armes nucléaires: des généraux Russes créent l’inquiétude après une discussion

Guerre en Ukraine: la Russie acte la fin de la mobilisation partielle

Guerre en Ukraine: la Russie acte la fin de la mobilisation partielle

Drones iraniens en Ukraine : la Russie et l’Iran nient, l’Europe prépare des sanctions

Drones iraniens en Ukraine : la Russie et l’Iran nient, l’Europe prépare des sanctions

Guerre en Ukraine: l’aviation militaire russe portée disparue

Guerre en Ukraine: l'aviation militaire russe portée disparue

error: Content is protected !!