Un patron chinois a tran.ché la gorge d’un employé ghanéen

Partager :

Un ressortissant chinois a été accusé d’avoir tran.ché la gorge de son employé ghanéen, Isaac Boateng, à Kweikuma, une communauté de la municipalité de Sekondi-Takoradi, dans la région occidentale du Ghana.

Il a été rapporté que la société dirigée par le ressortissant chinois, Paulichenda Engineering, avait été engagée pour ériger des structures près des appartements de la marine ghanéenne à Kweikuma.

« Le patron chinois a sorti un couteau et a tran.ché la gorge de notre collègue »

Au cours de l’émission matinale Omanbapa de Connect FM, l’un des travailleurs a déclaré à l’animateur de l’émission, Nhyiraba Paa Kwesi Simpson, qu’ils réclamaient leurs salaires lorsque les esprits se sont échauffés.

« Nous avons travaillé pendant tout le mois et nos salaires n’ont pas été versés. Nous nous sommes donc réunis et avons demandé à notre employeur chinois pourquoi nous n’avions pas été payés.

L’un de nos collègues est allé voir le patron chinois pour savoir ce qui n’allait pas avec les salaires car nous avons des familles et nous devons aussi à certaines personnes.

Dans le feu de la dispute, le patron chinois a sorti un couteau et a tran.ché la gorge de notre collègue. Il a subi des bles.sures profondes, des tra.ces de sa.ng étaient visibles partout.

Il a été transporté d’urgence à l’hôpital d’Effiankwanta et nous prions pour qu’il survive », a-t-il déclaré. Des officiers militaires sont intervenus et ont résolu le problème après que leur collègue a été transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins médicaux.

« Des officiers militaires sont intervenus et le calme est revenu plus tard, mais l’étranger qui a commis le crime est toujours en liberté. Nous souffrons et demandons justice pour notre frère.

Nous sommes environ quatre-vingts travailleurs ici et ils paient chacun d’entre nous 18 GH¢ par jour pour le travail de construction fastidieux que nous effectuons ici », a ajouté le travailleur.

Une visite des locaux de l’entreprise par Connect FM a révélé une forte présence sécuritaire tandis que certains travailleurs pouvaient être vus faisant la queue pour recevoir leurs salaires en espèces.

L’affaire a été signalée au poste de police d’Adiembra pour des enquêtes plus approfondies. La victime, Isaac Boateng, un opérateur de machine dans l’entreprise, est toujours sous traitement.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

error: Content is protected !!