Guerre en Ukraine: la Russie acte la fin de la mobilisation partielle

Partager :

À l’occasion d’une mise en scène entre le président Vladimir Poutine, omniprésent ces jours-ci, et le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, Moscou a fait savoir ce vendredi 28 octobre que la mobilisation partielle lancée dans le pays pour la guerre en Ukraine avait atteint ses objectifs.

« La tâche de recruter 300 000 personnes a été accomplie », a déclaré ce vendredi le ministre russe de la Défense à M. Poutine, lors d’un échange diffusé à la télévision.

« Aucune mesure supplémentaire n’est prévue », a ajouté M. Choïgou, sauf bien sûr pour les volontaires et soldats professionnels.

Selon le ministre, un mois après l’annonce de la mobilisation le 21 septembre dernier, 218 000 réservistes sont en train d’être formés dans des bases militaires russes, 41 000 sont déployés dans des unités militaires combattant en Ukraine, et 41 000 autres sont en formation, mais en zone de conflit.

Mobilisation compliquée

Vladimir Poutine a salué pour l’occasion le « patriotisme » des soldats mobilisés. Encore civils il y a quelques semaines, ils doivent désormais permettre de consolider les lignes russes face à l’armée ukrainienne, qui a progressé sur le plan territorial dans l’est et le sud de l’Ukraine depuis deux mois.

La mobilisation partielle, décrétée par le chef de l’État après une série de revers militaires russes dans le nord-est, a donné lieu depuis septembre au départ de dizaines de milliers de Russes fuyant vers les pays voisins, notamment l’Arménie, la Géorgie et le Kazakhstan.

De nombreux messages et vidéos de soldats mobilisés se plaignant de leur équipement, de leurs conditions d’entraînement, allant jusqu’à affirmer qu’ils ne pensaient pas répondre aux critères de mobilisation, ou demandant qui allait s’occuper de leurs familles ont circulé.

« Inévitable », a tranché M. Poutine, retournant les problèmes en opportunités : « En se basant sur l’expérience de la conduite de l’opération militaire spéciale, nous devons réfléchir à corriger la manière dont toutes les composantes des forces armées, y compris l’armée de terre, sont construites. »

Le président Zelensky réagit

Tous les regards sont tournés vers la ville de Kherson et ses districts environnants. L’administration d’occupation russe a promis d’en faire une « forteresse » pour résister à l’offensive.

Elle a également orchestré avec l’armée une vaste opération d’« évacuation », selon le terme employé, de civils.

En soirée, le président ukrainien a réagi ce vendredi aux dernières annonces russes. Volodymyr Zelensky estime que l’état d’impréparation des réservistes envoyés au combat est le signe que Moscou aurait « rapidement besoin d’une nouvelle vague de recrues », face aux déconvenues enregistrées.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :

Voir aussi

Ukraine / Voici la violente réponse de la Russie après la mort de ses 63 militaires (photo)

Ukraine / Voici la violente réponse de la Russie après la mort de ses 63 militaires (photo)

Ukraine: La Russie bombarde un hôtel qui abritait des mercenaires de l’OTAN

Ukraine: La Russie bombarde un hôtel qui abritait des mercenaires de l’OTAN

Ukraine: l’Occident cherche à «diviser» la Russie, fustige Poutine

Ukraine: l'Occident cherche à «diviser» la Russie, fustige Poutine

Ukraine: Poutine annonce des changements majeurs

Ukraine: Poutine annonce des changements majeurs