A cause de la technologie, voici à quoi pourrait ressembler l’être humain en l’an 3000

Partager :

Les images crées par TollFree Forwarding sont vraiment terrifiantes.
A quoi ressembleront les femmes et les hommes au prochain millénaire ? L’opérateur de téléphonie international TollFree Forwarding, s’est projeté dans le futur et a imaginé comment nous serons dans 1000 ans.

A quoi ressembleront les femmes et les hommes au prochain millénaire ? L’opérateur de téléphonie international TollFree Forwarding, s’est projeté dans le futur et a imaginé comment nous serons dans 1000 ans. ©D.R.
A quoi ressembleront les femmes et les hommes au prochain millénaire ? L’opérateur de téléphonie international TollFree Forwarding s’est projeté dans le futur et a imaginé comment nous serons dans 1000 ans.

6 éléments ont particulièrement changé avec Mindy, le prototype humain du prochain millénaire. Il faut d’ailleurs préciser que ce modèle développé en 3D n’est qu’une hypothèse. Rien n’est avéré.

A quoi ressembleront les femmes et les hommes au prochain millénaire ? L’opérateur de téléphonie international TollFree Forwarding, s’est projeté dans le futur et a imaginé comment nous serons dans 1000 ans.
Mindy, femme de l’an 3000
Premièrement : une forme bossue, un cou et des épaules courbées.

Cela s’explique assez simplement par les activités réalisées, qui nécessitent moins de se tenir droit : travail informatique, usage du smartphone, ces activités sont déjà la cause de nombreux maux de dos. Imaginez-vous au bureau, même en vous tenant droit: votre torse est rentré, le haut de votre dos et votre cou travaillent à maintenir votre tête.

Pour le cou, il est montré que l’usage du smartphone, en baissant notre tête, oblige notre organe à se contracter. Après des années, l’humain pourrait donc avoir un cou surdéveloppé, habitué à regarder seulement vers le bas.

Des coudes à angle droit, des mains en griffes

Cela suppose que l’humain aura peu d’autres activités en dehors de l’usage de son smartphone. L’étude suppose surtout que les autres activités manuelles seront progressivement prises en charge par la technologie et l’intelligence artificielle. La main et le bras seront alors exclusivement consacrés à tenir un téléphone.

Une deuxième paupière

La recherche a déjà prouvé que les écrans sont très mauvais pour les yeux : ils causent notamment des maux de tête, de la fatigue et parfois même des aveuglements. Les experts réunis par FreeForwardTool estiment que le corps humain va petit à petit s’adapter à cette lumière bleue jusqu’ici néfaste.

Deux hypothèses se présentent : soit l’œil lui-même va se fortifier et va développer une lentille qui résiste à cette lumière bleue, soit une deuxième paupière se développera et protégera exclusivement de ce type de lumière.

Un crâne plus épais

Les ondes dégagées par les smartphones ne sont pas bonnes pour notre cerveau, et le corps pourrait réagir en développant une masse osseuse plus dense autour de celui-ci, afin de le protéger.

Un plus petit cerveau

L’étude reste très théorique, et suppose en fait que le moindre progrès technologique, par le confort et l’utilité qu’il crée, détruit des capacités du cerveau. Nous n’avons aujourd’hui plus besoin de savoir cueillir et chasser pour nous nourrir depuis des siècles, nous n’avons plus besoin de nous rappeler de notre chemin aujourd’hui ou de retenir une trentaine de numéros de téléphone… Aurons-nous besoin de savoir cuisinier, lire ou conduire dans 1000 ans ?

Une plus petite taille

Cela irait dans le même sens que l’argument précédent : la survie de l’être humain ne dépend plus de sa taille, de sa force, etc. L’étude suppose que ce sont ceux qui utilisent et exploitent le mieux la technologie qui survivront, et pour ça, pas besoin d’être grand.

Avez vous aimez cet article ? N'hésitez pas de vous abonner sur notre chaîne YouTube pour nous soutenir 👇👇

Partager :